L’année 2013/2014 du voyage

L’été est déjà fini, cette saison 2013/2014 se termine sur une note positive étant donné que 97% d’entre vous sont satisfaits de leurs vacances (étude publiée par Club Med et CSA, institut de sondage). Il est maintenant temps de retourner travailler, mais avant, nous vous proposons de faire le point sur cette année sous l’angle du voyage.

Nombre de visiteurs en 2014 (en millions)

Commençons par un petit classement des villes les plus visitées autour du globe selon une étude de Mastercard.

monde

Ca y est, Paris n’est plus la ville la plus visitée au monde. Cette année c’est Londres qui a attiré le plus de touriste suivi de Bangkok, capitale de la Thaïlande.
Retrouvez le classement avec le détail de chaque continents dans
l’étude complète.

Zoom sur la France :

Et quels sont les 10 pays ou régions les plus visités par les français ?

La réponse en chiffre:

10) Mexique : 32 006 visiteurs (-21,1%)

9) Écosse : 36 042 visiteurs (+17,1%)

8) Tunisie : 52 788 visiteurs (-29,5%)

7) Ile Maurice : 53 622 visiteurs (-12%)

6) Italie continentale : 56 285 visiteurs (-3,5%)

5) République dominicaine : 70 419 visiteurs (-16%)

4) Espagne continentale : 76 881 visiteurs (+1,4%)

1) Maroc : 139 782 visiteurs cette année, soit une baisse de -6,9%

3) Antilles françaises : 80 755 visiteurs (-0,6%)

2) Canaries : 91 400 visiteurs (+11,9%)

1) Maroc : 139 782 visiteurs cette année, soit une baisse de -6,9%

Maroc

Quels sont les plus nombreux visiteurs de la France ?

Avec 84,7 millions de visiteurs en 2013, la France reste le pays le plus visité au monde, mais d’où viennent exactement ces touristes?
Petit classement par nationalité des plus nombreux touristes en France :

10) En dernière position de ce classement les Brésiliens avec 1,2 millions d’entrées

9) Les habitants de l’Océanie ont été 1,3 millions

8) Afrique du nord : 1,4 millions

7) Les Chinois ont été 1,7 millions à nous rendre visite cette année

6) Les États-uniens, 4,2 millions

5) Les Espagnols avec 5,3 millions

4) Les Italiens représentent 7,8 millions

3) Les Belges et Luxembourgeois, 10,5 millions de touriste

2) Les Anglais, avec 12,6 millions

1) Et ce sont les Allemands qui ont été les plus nombreux avec 13 millions de touristes cette année

Les pires villes du monde

On pense souvent aux villes les plus attractives mais nous ne pensons jamais à celles qui le sont le moins. Le magazine voyage Condé Nast Traveler permet à ses lecteurs de noter les villes aux quatre coins du monde et nous livre son classement des pires villes du monde avec les commentaires :

10) Nassau, Bahamas : C’est le paradis, mais je vous recommande de rester dans votre hôtel. La ville elle-même a tendance à être un peu dangereuse.

9) Monte Carlo, Monaco : C’est tape-à-l’œil et surpeuplé.

8) Milan, Italie : N’y allez pas. C’est décevant.

7) Francfort, Allemagne : Tout le monde est distant à part les touristes.

6) Beijing, Chine : Des rues sales et un trafic affreux.

5) Marseille, France : Restez à l’écart! Atmosphère menaçante pour les touristes.  

4) Paris, France : Le parisien ne bougera pas d’un pouce pour aider.

3) Moscou, Russie : Des gens antipathiques.

2) Cannes, France : Un Vegas européen.

1) Johannesburg, Afrique du Sud : Il est dangereux d’y voyager seul.

johannesburg[1]

Bonne rentrée à tous, AVI vous souhaite une nouvelle année pleine de voyages et de découvertes !

Par Carl Schroeder
avi2014-V2 copie

L’assurance des cartes bancaires est-elle suffisante?

Les assurances des cartes bancaires sont elles réellement adaptées au voyage?

Les magazines « Le revenu » et « Capital » se sont penchés sur la question de l’assurance voyage des cartes bancaires. Leurs diagnostic est sans appel : les couvertures incluses dans les cartes bancaires sont insuffisantes.

« Si, comme 90 % des Français, vous détenez une carte bancaire, vouLerevenu logos profitez d’un premier niveau de couverture. Il ne suffit pas toujours. Les exclusions sont nombreuses, les franchises élevées, les plafonds de remboursement bas, et la couverture prend fin automatiquement au bout de quatre-vingt-dix jours. »
Source: Magazine Le Revenu

 

« 60 000 euros pour une admission aux urgences aux États-Unis, 55 000 eurCapital logoos pour un rapatriement de Chine vers la France, 25 000 euros pour une hospitalisation consécutive à une bronchite (…) 8000 euros par exemple pour une gastro sévère en Espagne » Magazine Capital

Les assurances des cartes bleues peuvent donc présenter des limites, alors pour éviter les mauvaises surprises, pensez à souscrire à une assurance voyage avant de partir. Découvrez nos offres Marco Polo et Routard assurances sur notre site: www.avi-international.com

Comparatif des assurances voyage :

Le magazine Le Revenu a aussi publié un comparatif des assurances voyage les plus importantes sur le marché; AVI International y obtient un bon classement avec 3 étoileroutar2012s (le maximum). Le magazine a choisi notre assurance « routard« , conçue en partenariat avec le guide du routard pour son comparatif. Le Revenu a retenu notre couverture sur les frais médicaux qui fait partie des meilleures et sans franchise (300 000 euros), ainsi que notre tarif très compétitif (tarif standard: à partir de 32 euros par semaine).

 

 

Lauréat de la bourse AVI 2014: Les Hadzabes derrière la caméra

Bannière Bourse

Les Hadzabes derrière la caméra

En 2012, Marion Longo, étudiante en ethnologie & sociologie à l’université de Toulouse, part dans le nord de la Tanzanie, auprès d’une tribu de chasseurs-cueilleurs: les Hadzabes. Pendant 2 semaines, Marion partage le quotidien de cette tribu et noue des liens particuliers avec ces derniers. Après cette expérience, Marion décide d’agir pour venir en aide à ce peuple qui est menacé de disparaitre et monte ce projet en solo.

Quels problèmes rencontrent-ils?

Le problème des Hadzabes est qu’aujourd’hui, il ne leur reste plus que 10% de leur territoire ancestral. L’accès à la terre est le problème principal, cette tribu nomade a besoin d’un large espace, puisque chasseurs-cueilleurs. De plus, avec le développement du tourisme en Tanzanie, les « parcs naturels » se multiplient et de nombreuses ethnies sont chassées hors de ces grands espaces. Ces tribus se retrouvent donc hadzabesà empiéter mutuellement sur leurs territoires et celui des chasseurs-cueilleurs se réduit sans qu’ils ne puissent rien faire. Des conséquences comme le manque d’eau et de nourriture font de ce phénomène un réel enjeu.
Les Hadzabes se mettent alors à commercer avec les ethnies voisines, afin d’acheter l’eau et les aliments qui leur manquent. Pour cela, leur seule ressource est bien souvent la visite de touristes dans leur camp et la vente de parures en perles. La sédentarisation près des villages et la dépendance vis à vis du tourisme est une conséquence rapide.
La tribu est obligé de se transformer pour s’adapter aux changements, et peut-être bientôt disparaître.

Comment agir?

Des démarches ont déjà été entreprise pour aider à la sauvegarde de cette culture. L’association Ujamaa Community Resource Team (UCRT) se bat pour les droits des ethnies du nord de la Tanzanie. Avec deux représentants Hadza, Naftali Kitandu et Richard Baallow ainsi que l’avocat Edward Lekaita, ils ont saisi l’occasion de défendre les droits des Hadzabes devant la commission et d’améliorer la reconnaissance des Hadzabes par le gouvernement.

En réalisant un film documentaire sur les Hadzabes, Marion compte leur donner une occasion de s’exprimer et surtout de se faire entendre pour sauver cette culture en péril.

Hadzabes dessin

© Michel Rilhac 2014

Marion sera présente à la soirée du voyage solidaire le 2 juin:
http://on.fb.me/1prss9i

Notre lauréate partira avec une assurance Marco Polo offerte par AVI:

Marco Polo

Sans titre

Réunion du jury de la bourse AVI du Voyage Solidaire – 20 mai 2014

Le jury de la bourse AVI du voyage solidaire 2014 s’est réuni ce mardi 20 Mai pour examiner tous les projets candidats et déterminer les 3 lauréats de cette année.

Voici la composition de notre jury:Solidarité et voyage

-Philippe Gojon, président du jury et DG d’AVI
-Pascal Blox, directeur administratif et financier de PIE
-Michel Rilhac, directeur du bureau France du groupe Kaplan International, membre de L’Office.org
-Delphine Vaills , présidente de l’UFAAP et directrice d‘Europair Services
-Ksenyia Yasinska, déléguée générale de l’UNOSEL
-Dolores Merino-Cebrian, Directrice Responsabilité d’entreprise Transat France

-Coralie Le Rasle, Magazine Carnets d’Aventures
-Stéphanie Paquet, AVI, Responsable Administratif et Financier
-Beatriz Valiente, AVI, Chargée de clientèle Département Europe du Sud.

Jury

70 dossiers ont été reçus cette année, 40 présélectionnés et étudiés par le jury 2014. De la Zambie à la Bolivie, en passant par le Sri Lanka, les dossiers ont été divers et variés. Des projets riches, une sélection finale difficile et de longues heures de délibérations ce mardi 20 mai 2014.

 

Les lauréats sont :

-« Les Hadzabes derrière la caméra » : Marion Longo réalisera un documentaire sur ce peuple de chasseurs-cueilleurs de Tanzanie. En leur donnant la parole, elle espère aider à la sauvegarde de leur culture en péril.

– « Des Abeilles et des Éléphants » : Alexia Rondeau et des élèves de l’École nationale vétérinaire de Toulouse iront en Zambie inciter certaines communautés à entourer leurs villages de ruches pour se protéger des éléphants. Le but : agir pour leur sauvegarde et favoriser l’utilisation des produits de la ruche.

– « Topo sans frontières – Mission Sri Lanka » : Loïc Idrès et des élèves de l’École Supérieure des Géomètres et Topographes (ESGT) du Mans effectueront la remise en état de bassins de cultures et aideront à rétablir les limites de propriétés. Ils amèneront du matériel et échangeront avec les élèves de l’université locale de topographie.

Les lauréats partiront avec une assurance Marco Polo offerte par AVI.

Nous sommes heureux de constater que la solidarité reste active autour de nous et attendons avec impatience la soirée du 2 juin du Voyage Solidaire pour faire connaissance avec les lauréats 2014 et découvrir les projets 2013 menés à bien.

Sans titre

Plus que quelques heures pour postuler à la bourse AVI du voyage solidaire

Pour la 4ème année consécutive, AVI International s’implique auprès des populations en difficulté en aidant des projets ayant une dimension de solidarité internationale.

Le lundi 2 Juin 2014, 3 lauréats se verront récompensés à hauteur de 3000 euros afin de réaliser des projets humanitaires autour du globe.

ImageImage

Organisée en partenariat avec Culture-Aventure et dotée d’un budget de 3000 €, la bourse AVI du voyage solidaire récompense chaque année 3 projets et offre leurs assurances voyage à aux participants. C’est ainsi que 3 projets lauréats ont été réalisés ces trois dernières années : de la lutte contre la malnutrition en Équateur à l’amélioration des conditions d’hygiène au Laos, en passant par la réhabilitation de sources à Madagascar et l’ouverture d’une crèche au Burkina Fasso, nos lauréats ont su s’engager sur le terrain et mener à bien leurs projets.

 

 

Vous aussi, vous pouvez vivre cette expérience hors du commun grâce à AVI International : présentez-nous votre projet de voyage solidaire et postulez à la 4° Imagebourse AVi du voyage solidaire ici :
http://www.avi-international.com/quatrieme-bourse-avi-du-voyage-solidaire

 

AVI-bourse

Attention ! Vous devez envoyer vos dossier avant le Lundi 12 mai 2014 minuit !

 

 

 

 

 

 

Sans titre

Bateau stop : essayez la bourse aux équipiers vogavecmoi !

  • Le bateau stop ou « Boat hitch hiking » consiste à parcourir le monde en voilier sans disposer de son propre voilier.
  • La technique consiste à se faire embarquer en tant qu’équipier bénévole par les nombreux propriétaires de bateaux voyageant, seul ou en équipage réduit (souvent en couple) à travers le monde.

Bateau stop : essayez la bourse aux équipiers vogavecmoi!

Le plus mythique des trajets à la voile est la transat, c’est à dire à la traversée de l’océan Atlantique pour se rendre aux Antilles.

Une « transat » en voilier, est une expérience unique, puisqu’on part en automne d’Europe pour arriver entre 30 et 45 jours plus tard (suivant les escales) dans la mer des caraïbes à la belle saison. Des transatlantiques sont aussi proposées par des skippers professionnels qui ont la charge de convoyer le bateau de leurs clients aux Antilles pour faire du charter sur place.

Pour ces transats en voilier, les skippers pro proposent souvent une place ou deux à bord pour des équipiers bénévoles. Pour les bateaux stoppeurs, c’est l’occasion de traverser l’atlantique avec l’assurance d’un skipper compétent. En revanche, le skipper n’est pas en vacances, et la transat risque d’être faite sans escale ou aavinew+baselinefrvec des escales réduites à leur minimum pour avitailler le bateau. Touristiquement, embarquer pour un convoyage réalisé par un professionnel peut être pauvre…

Pour en savoir plus sur la pratique du bateau stop, par comparaison à celle de l’auto stop, rendez-vous sur le blog de notre partenaire vogavecmoi, et partez en tour du monde à la voile, toujours bien assuré par AVI International et les contrats Routard Assurance et Marco Polo. VM-Extension-Plages-de-sable-blanc-a-Playa-J3