Réunion du jury de la bourse AVI du Voyage Solidaire – 20 mai 2014

Le jury de la bourse AVI du voyage solidaire 2014 s’est réuni ce mardi 20 Mai pour examiner tous les projets candidats et déterminer les 3 lauréats de cette année.

Voici la composition de notre jury:Solidarité et voyage

-Philippe Gojon, président du jury et DG d’AVI
-Pascal Blox, directeur administratif et financier de PIE
-Michel Rilhac, directeur du bureau France du groupe Kaplan International, membre de L’Office.org
-Delphine Vaills , présidente de l’UFAAP et directrice d‘Europair Services
-Ksenyia Yasinska, déléguée générale de l’UNOSEL
-Dolores Merino-Cebrian, Directrice Responsabilité d’entreprise Transat France

-Coralie Le Rasle, Magazine Carnets d’Aventures
-Stéphanie Paquet, AVI, Responsable Administratif et Financier
-Beatriz Valiente, AVI, Chargée de clientèle Département Europe du Sud.

Jury

70 dossiers ont été reçus cette année, 40 présélectionnés et étudiés par le jury 2014. De la Zambie à la Bolivie, en passant par le Sri Lanka, les dossiers ont été divers et variés. Des projets riches, une sélection finale difficile et de longues heures de délibérations ce mardi 20 mai 2014.

 

Les lauréats sont :

-« Les Hadzabes derrière la caméra » : Marion Longo réalisera un documentaire sur ce peuple de chasseurs-cueilleurs de Tanzanie. En leur donnant la parole, elle espère aider à la sauvegarde de leur culture en péril.

– « Des Abeilles et des Éléphants » : Alexia Rondeau et des élèves de l’École nationale vétérinaire de Toulouse iront en Zambie inciter certaines communautés à entourer leurs villages de ruches pour se protéger des éléphants. Le but : agir pour leur sauvegarde et favoriser l’utilisation des produits de la ruche.

– « Topo sans frontières – Mission Sri Lanka » : Loïc Idrès et des élèves de l’École Supérieure des Géomètres et Topographes (ESGT) du Mans effectueront la remise en état de bassins de cultures et aideront à rétablir les limites de propriétés. Ils amèneront du matériel et échangeront avec les élèves de l’université locale de topographie.

Les lauréats partiront avec une assurance Marco Polo offerte par AVI.

Nous sommes heureux de constater que la solidarité reste active autour de nous et attendons avec impatience la soirée du 2 juin du Voyage Solidaire pour faire connaissance avec les lauréats 2014 et découvrir les projets 2013 menés à bien.

Sans titre

En passant

La grande soirée TWAMING édition 2014

Sans titre Notre partenaire TWAM (Travel With A Mission) organise pour la deuxième fois sa grande soirée TWAMING. TWAM est une plateforme de voyage engagé, aidant de nombreux voyageurs du monde entier à se rendre utile en partageant savoirs, compétences ou expériences dans toutes sortes d’institutions (écoles, universités, centres communautaires, hôpitaux, etc.). La soirée TWAMING aura lieu le 22 mai prochain. Pour célébrer le premier anniversaire de TWAM, plusieurs voyageurs aux destins hors du commun ayant positivement influencé les communautés visitées viendront témoigner de leurs expériences fascinantes. Inspiration garantie !

La soirée se déroulera à partir de 19h15 au campus de Paris de l’ESCP Europe (79 ave. de la République, Paris 11ème, métro Rue St Maur). L’an dernier, 487 participants ont répondu présent! Combien serez vous cette année?Image                   L’événement est ouvert à tous les passionnés du voyage et à ceux souhaitant construire un monde meilleur. Une buvette sera ouverte pour un moment de partage à l’issue de la soirée. Entrée : 10 Euros avec réservation ou 12 Euros sur place. 1 boisson comprise. N’hésitez pas à faire venir vos amis. Détails + inscriptions ici : http://www.amiando.com/soireetwamingparis.html Sans titre

Plus que quelques heures pour postuler à la bourse AVI du voyage solidaire

Pour la 4ème année consécutive, AVI International s’implique auprès des populations en difficulté en aidant des projets ayant une dimension de solidarité internationale.

Le lundi 2 Juin 2014, 3 lauréats se verront récompensés à hauteur de 3000 euros afin de réaliser des projets humanitaires autour du globe.

ImageImage

Organisée en partenariat avec Culture-Aventure et dotée d’un budget de 3000 €, la bourse AVI du voyage solidaire récompense chaque année 3 projets et offre leurs assurances voyage à aux participants. C’est ainsi que 3 projets lauréats ont été réalisés ces trois dernières années : de la lutte contre la malnutrition en Équateur à l’amélioration des conditions d’hygiène au Laos, en passant par la réhabilitation de sources à Madagascar et l’ouverture d’une crèche au Burkina Fasso, nos lauréats ont su s’engager sur le terrain et mener à bien leurs projets.

 

 

Vous aussi, vous pouvez vivre cette expérience hors du commun grâce à AVI International : présentez-nous votre projet de voyage solidaire et postulez à la 4° Imagebourse AVi du voyage solidaire ici :
http://www.avi-international.com/quatrieme-bourse-avi-du-voyage-solidaire

 

AVI-bourse

Attention ! Vous devez envoyer vos dossier avant le Lundi 12 mai 2014 minuit !

 

 

 

 

 

 

Sans titre

Une double cure de bien-être : le jogging touristique

Par Caroline Ducrot

avinew+baselinefr

 

 

 

Central_Park_jogging

Le changement est une chose dont on a besoin en permanence pour lutter contre le quotidien lassant. En voyage, c’est pareil, on a fait le tour des différentes formules de visites guidées que ce soit en bus, en vélo, en segway ou à pied. Il est temps de se fixer un nouvel objectif pour remotiver les troupes. Le jogging ! Entretenir sa forme tout en découvrant de nouveaux paysages, double bénéfice. Bien sûr, il ne s’agit pas de sprinter à en faire défiler les paysages mais bien de prendre son temps, de courir à son rythme et d’avoir le temps de profiter de la vue. Le troisième bénéfice, c’est que ces visites en jogging sont perpétuées par des locaux, ayant à cœur de partager leur passion de la course et le patrimoine de leur ville, une bonne occasion d’apprécier une autre langue que la sienne.

Dans certaines grandes villes déjà – New York, Paris, Barcelone, Copenhague, etc- les circuits touristiques en jogging sont répandus. Même les hôtels se sont adaptés à cette nouvelle pratique, en proposant des kits spéciaux pour les coureurs comprenant iPod ou lecteurs MP3 envahissant vos oreilles de musique dynamique et entraînante, bouteilles d’eau, cartes, montres de sport, et prêtent même des baskets et des vêtements de sport aux clients. Le réconfort après l’effort, certains packages hôteliers livrent aussi des sachets de glaçons dans la chambre après un certain nombre de km parcourus.

Pour ceux qui ont la folie des grandeurs (et le porte-monnaie large), Runnersworld rappelle qu’il est possible d’arpenter les pistes de course dont disposent les énormes paquebots de croisière de Royal Carribbean, entourés de grands noms du sport ainsi que de coachs et d’experts personnalisés.

Et il n’est jamais mal de le rappeler, pensez à vous hydrater régulièrement pendant et après l’effort. Une fois bien équipés de vos baskets et de votre Assurance Marco Polo en cas d’accident,

A vos marques, prêts, partez !

Image Wikipédia 

L’exotisme triomphe : la Thaïlande, une destination de vacances par excellence / Interview de Claudine Palomares, Directrice Générale adjointe d’AVI International

  • Les assurances voyage contractées pour séjourner en Thaïlande ont augmenté de 36% par rapport à 2012
  • Un voyageur sur cinq choisit un pays asiatique comme destination de vacances

thaibuddhathai3

Madrid. Le 16 Août 2013. Cancún, la Riviera Maya ou encore Punta Cana ont cessé d’être les destinations internationales prioritaires que les voyageurs choisissent pour profiter de leurs vacances, de leur lune de miel ou des voyages de fin d’études. De nos jours, une tendance se profile pour les destinations exotiques dans le but de se confronter à d’autres cultures, gastronomies, traditions et formes de vie, et pour cela, les pays asiatiques représentent la meilleure option. Selon les données de l’Assurance Voyage AVI International, cette année jusqu’à présent, un voyageur sur cinq a choisi un pays asiatique pour passer ses vacances, et parmi eux, 19,10% ont opté pour la Thaïlande.

Le pays du sourire

Depuis le début de l’année 2013, le nombre de voyageurs qui choisissent la Thaïlande a cru de 36% comparé à la même période en 2012, un chiffre qui reflète l’énorme intérêt qu’éveillent actuellement les pays asiatiques. L’attrait exotique de ces destinations, l’opportunité de connaître une forme de vie nouvelle et de s’enrichir d’une gastronomie et culture différentes sont sans doute ses meilleurs atouts.

thai54)

Selon le courtier d’Assurance Voyage spécialisé AVI International, 19% ont sélectionné l’Asie comme destination. Parmi eux, 4% ont déjà acheté une assurance pour voyager en Thaïlande, un chiffre qui continue d’augmenter. “Cette croissance est due à la valeur ajoutée qu’offre la Thaïlande aux touristes » explique Claudine Palomares, directrice générale adjointe de la compagnie : « C’est un pays à la richesse culturelle immense. Il offre une variété de sites religieux et naturels et c’est également une destination où il est très facile de voyager même avec des enfants, c’est sécurisé, avec un bon niveau sanitaire et tout est organisé pour les touristes ».

Le profil du voyageur

Les touristes qui optent pour la Thaïlande respectent des caractéristiques déterminées. “Trois quarts décident de rester deux semaines dans le pays”, poursuit Claudine Palomares, “ils commencent par une semaine de tourisme culturel à Bangkok et terminent par une semaine à la plage. Mais il est aussi important de noter que 25% de voyageurs qui souhaitent faire le tour du monde choisissent la Thaïlande comme première étape ».

De plus, la qualité de vie qu’offre le pays du sourire, facilite le voyage pour les touristes provenant de pays souffrant de crise économique : “Il n’est plus indispensable de se limiter aux grands hôtels avec les formules tout inclus, le pays est propre et facile à connaître, même avec un budget juste, il est possible d’effectuer le voyage”.

Et pour le futur ? Selon la directrice générale adjointe d’AVI International “la tendance poursuit son chemin vers une ouverture majeure au tourisme dans des pays comme la Corée du Nord, Myanmar, le Tibet… et le renforcement du tourisme vers d’autres pays de la zone. Il s’agit d’une région avec un fort potentiel de développement”.

Qu’est-ce qui est nécessaire pour voyager en Thaïlande ?

thai2

A l’heure de préparer un voyage pour profiter de la richesse culturelle de Bangkok, des impressionnants temples de Chiang Mai ou des spectaculaires scènes naturelles du Nord du pays, dans la frontière avec le Laos et Myanmar (ancienne Birmanie), il est nécessaire de savoir ces quelques recommandations claires :

  • La monnaie utilisée en Thaïlande est le Baht, qui équivaut actuellement à 0.02 euros. L’échange de devises est très simple à travers tout le pays, dans les différents bureaux correspondants ou à l’aéroport, où ils offrent normalement un taux de change plus économique.
  • thai4La gastronomie est très riche et variée. La preuve en est les milliers de stands de rue qui offrent divers aliments nutritifs et très économiques, principalement élaborés avec des pâtes et du riz. Le plat phare est le pad thaï: vermicelles de nouilles avec un œuf , légumes, gambas, poulet et crevettes sautés en wok, et assaisonnés avec de la sauce de  tamarin et de cacahuète.
  • En principe, il n’est pas nécessaire de se faire vacciner avant de voyager dans ce pays, à moins de s’enfoncer profondément au sein des forêts ou près de la frontière avec le Cambodge. Mais il est toujours recommandé de regarder la série de conseils du Ministère de la Santé.
  • En termes de prestations sanitaires, il est conseillé de souscrire une assurance médicale avant de réaliser ces voyages internationaux, qui garantit les couvertures contre n’importe quel imprévu pouvant troubler les vacances. Selon AVI International, 74% des usagers qui ont voyagé en Thaïlande, ont acheté une Assurance Routard, et le reste le Marco Polo. Les deux assurances offrent les prestations sanitaires adéquates pour profiter d’un voyage inoubliable au pays du sourire.

Interview de Claudine Palomares (Directrice Générale adjointe d’AVI International) réalisée par Marta Turiño (Chargée de Relations Publiques chez Internet Advantage, pour plus d’informations ou interviews : marta@internetadvantage.com, téléphone : +34 913 564 386)

L’année sabbatique : une coupure temporelle fructueuse

Par Caroline Ducrot avinew+baselinefr Faire le pont pendant une année, quoi de plus tentant ? Vous êtes bachelier, étudiant ou salarié ? Vous avez décidé de mettre votre vie en suspens et de tout laisser derrière vous pour parcourir le monde avec l’Assurance Marco Polo. Vous avez raison, prenez une année sympathique.

 

Les avantages 

 
Si vous partez pour effectuer un tour du monde, un séjour au pair, une mission de bénévolat ou un Permis Vacances Travail, l’assurance Marco Polo est là pour vous assurer sur une durée de 2 mois à 1 an (renouvelable).
  • Assurance sans franchisemarcopolo
  • Couvre vos frais médicaux (pharmacie, médecin, hôpital) dans le monde entier sans franchise et à hauteur de 300 000 €
  • Vos frais dentaires d’urgence
  • Pas d’argent à avancer en cas d’hospitalisation et rapatriement et pour votre rapatriement médical, les frais sont illimités
  • Vous avez la possibilité de prolonger l’assurance depuis l’étranger
  • Nous vous payons le billet de visite (2 000 € maximum) d’un parent si votre hospitalisation est supérieure à 5 jours, également en cas de décès accidentel
  • Un capital décès à hauteur de 15 000 € et un capital invalidité
  • Responsabilité civile vie privée (dommages corporels pour 750 000 €)
  • Préjudice moral esthétique 15 000 € maximum
  • Avance d’argent (en cas  de vol)  1000 €
  • Caution pénale 7 500 €
  • Assurance bagages 2 000 € maximum

Plus de détails sur les garanties sur avi-international.com Les années de césure, encore appelées « gap year » sont une tendance grandissante. L’occasion de marquer une pause dans ses études ou dans son travail en a réjouit plus d’un. La liberté offerte par la formule permet d’envisager une expérience enrichissante d’un point de vue professionnel et passionnant d’un point de vue personnel. En profiter pour partir en routard et parcourir le monde est une excellente idée. Mais pourquoi pas également faire du volontariat, s’engager dans l’humanitaire, réaliser un projet personnel, travailler à l’étranger (ce qui pourrait d’ailleurs permettre de financer ses études en rentrant avec l’argent gagné), muscler son anglais ou simplement penser à l’avenir…

Pourquoi s’octroyer un break ? Quels sont les avantages de cette expérience ?

L’idée préconçue selon laquelle l’année sabbatique serait une année perdue est totalement fausse. Beaucoup plus utile qu’on ne le pense, elle permet certes de souffler mais de renforcer l’épanouissement aussi bien personnel que professionnel. Eviter le stress et l’épuisement. Avec les études, les bacheliers et étudiants peuvent être atteints de lassitude et de déception. Prendre une bouffée d’oxygène se révèle alors comme une nécessité. Cette année est l’occasion de prendre le temps de la réflexion, à son rythme , sans la pression académique, à construire un projet d’études correspondant mieux à ses attentes et de se remotiver avant de plonger de nouveau dans les cours plutôt que de les subir sans perspective certaine. Des études ont démontré que les élèves qui s’accordent une année sabbatique sont renforcés. Ils reviennent fréquemment de leurs voyages plus indépendants, confiants, mûrs, plein d’énergie, avec l’envie de réussir, un plan de carrière défini, ainsi mieux focalisés pour continuer leurs études. Gagner en maturité et développer son intelligence émotionnelle. Se livrer à de l’auto-découverte contribue à l’enrichissement personnel et va permettre d’aider à comprendre ce que l’on veut et à trouver ses passions. Faire des choses que l’on n’a pas l’habitude de faire, être confronté à soi-même, partir loin de chez soi, de ses proches, gagner de l’argent, faire de nouvelles rencontres, découvrir d’autres modes de vie et façons de voir le monde sans être influencé. Et ainsi développer son sens de la responsabilité, prendre du recul et acquérir une réelle autonomie. Se faire sa propre opinion sur le monde. Apprendre par soi-même en dehors des cours, pas toujours objectifs et trop théoriques vis-à-vis de la réalité. Des compétences qu’on ne peut acquérir que sur le terrain. Un temps aussi pour avoir une réflexion sur soi-même en tant qu’individu afin d’avoir une meilleure compréhension des choses autour de soi et surtout de la vie telle qu’elle est et non comme racontée en cours. Des opportunités de travail avec d’autres cultures. kunyumba Pour renforcer ses capacités pratiques, perfectionner une langue étrangère, être en immersion dans son nouveau pays, il peut par exemple être favorable d’effectuer un Programme Vacances Travail ou d’être « jeune fille au pair »  ou encore d’envisager un voyage responsable dans le but de contribuer à un projet local, venir en aide aux populations locales et contribuer à protéger l’environnement. Une expérience unique à offrir aux employeurs. La césure est profitable pour le CV auquel on peut rajouter des expériences valorisantes, la maîtrise de nouvelles langues, des atouts comme l’autonomie, la curiosité, la maturité, la responsabilité… Simplement profiter de la jeunesse. Avant d’en baver un certain temps dans la vie active, autant profiter de l’énergie de la jeunesse !

Un concept approuvé et intégré dans les pays anglophones

Alors qu’en France, le système est plutôt verrouillé, des pays anglophones comme la Grande Bretagne, les Etats-Unis, l’Australie ou encore la Nouvelle-Zélande encouragent cette méthode sensée qui permet de se découvrir et de se responsabiliser comme des adultes avant de se lancer de manière définitive dans la vie professionnelle. Des programmes prévoyant une année de césure ont été créés volontairement et en Grande Bretagne, 230 000 personnes y auraient recours chaque année. Par ailleurs, des étudiants qui n’ont pas été acceptés à l’université en premier choix, peuvent choisir de prendre une année sabbatique pour se créer d’autres atouts afin de mieux revenir et cela fonctionne plutôt bien. La décision prend alors tout son sens et cette persistance est validée.

Le congé sabbatique en France : un droit à demander à son employeur

libreDe la même manière que pour les étudiants, le Royaume-Uni encourage cette pratique au niveau des salariés. 20 % des entreprises privées privilégient le congé sabbatique, le considérant comme profitable. Et il est vrai que les congés payés ne suffisent pas pour sillonner le monde. Dans la législation française, un salarié peut donc lui aussi, choisir d’interrompre momentanément sa carrière en demandant à son patron un congé sabbatique qui peut s’étaler entre 6 et 11 mois. Le contrat de travail est alors suspendu, non rémunéré mais il est certain de retrouver sa place à son retour. Pour en bénéficier, vous devez avoir une ancienneté de 36 mois minimum dans l’entreprise et 6 années d’activité professionnelle derrière vous. Nul besoin de se justifier, il convient néanmoins d’en informer son employeur trois mois à l’avance par lettre recommandée avec accusé de réception, voire en parler directement face à lui. Il aura ensuite deux mois pour réfléchir à valider votre congé, par lettre recommandée également. En cas de refus, 15 jours sont à votre disposition pour contester auprès du conseil de prud’hommes. Il est possible d’exercer une autre activité professionnelle pendant ce congé, tout en respectant les obligations de discrétion et de non-concurrence. Quant à la Sécurité Sociale, vous continuez à bénéficier des prestations d’assurance maladie, de maternité…

L’année sabbatique en famille

Nouvelle image (6)Mettre le quotidien entre parenthèses et faire découvrir la beauté du monde à ses enfants : une idée palpitante. L’envie d’aller à la rencontre des populations, de découvrir toutes les facettes du monde, y compris celles où les ressources ne coulent pas à flots, gagner en maturité et surtout vivre une unité familiale forte comme jamais. L’expérimentation de cette nouvelle existence vous rendra épanouis et l’énergie retirée rejaillira sous forme de créativité lorsqu’il sera temps de retourner au travail…une année bien plus tard. En attendant, pensez aux démarches comme louer ou quitter le logement et déscolariser les enfants. Munissez vous également d’une bonne assurance tour du monde !

Le tour du monde en 365 jours

Jules Verne avait parié que 80 jours suffiraient à faire le tour de la planète. Encore mieux, vous, vous disposez de 285 jours de plus. De quoi bien prendre le temps d’élaborer un planning itinéraire, temps, budget, santé, sécurité, etc tous les conseils bien résumés sont sur connaisseursvoyage.fr Sur quel continent commencer la conquête ? Les buildings new-yorkais, les temples Maya, Rio de Janeiro, faire un détour par le Machu Picchu au Pérou, se diriger ensuite vers la Tour Eiffel de Paris, le Colisée de Rome, les îles grecques puis les déserts africains, la grande place de Moscou, les pagodes asiatiques ou encore la terre des kangourous ? Maintenant, il ne reste plus qu’à penser votre périple dans les moindres détails. Prévoir l’assurance, le budget, les visas, les déplacements, l’hébergement et une visite chez le médecin pour d’éventuels vaccins…tourdumonde Sources : avi-international.com wyseworkabroad.org graines-voyageurs.fr routard.com boursetudes.com connaisseursvoyage.fr Photos blog.moovijob.com kunyumba.org

Image

Ça n’arrive pas qu’aux autres !

Quelque soit votre destination, la durée de votre séjour, votre âge, votre motif de voyage (d’affaires par exemple),  les incidents, il y aura toujours une assurance qui correspond à votre cas.

Une visite aux urgences pour faire des analyses, des radios ou un scanner, besoin de médicaments, d’une ambulance ? Ou simplement bloqués à l’aéroport ? Perte de bagages ?

Assurance Routard

Assurance Marco Polo

Assurance Business Trip

Assurance Planètes Etudes

cas 10 bonnes raisons choisir assu voyage3